n°20 - Le pansori : un art de la scène

Patrimoine coréen vivant

HAN Yumi
1ere-couv_pansori.jpg
juin 2015 - ISBN : 978-2-84867-523-7 / ISSN : 1956-0222
528 pages - format : A5
Numéro de cahier : 20
Série : Normes, Pratiques et Savoirs / Numéro de série : 9
Responsable de la série : Vincent Bourdeau
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 18 €
Le pansori est un art scénique où un interprète à la voix rauque chante et joue un long récit transmis oralement depuis le XVIIIe siècle. Après avoir étudié son histoire complexe d'art à la fois populaire et savant entre oubli et patrimonalisation (Unesco, 2003), l'auteure en analyse les composantes littéraire, musiclae et scénique intrinsèquement liées dans la performance où il s'accomplit, avant de montrer comment il a évité la folklorisation au profit d'une dualité entre classicisation (répertoire fixe) et modernité (crétaion de nouvelles oeuvres) pour parvenir à réinventer son auditoire en Corée, mais aussi à l'étranger à travers l'exemple de sa réception en France.
Han Yumi, enseignante, a consacré une thèse au pansori dont ce livre est le fruit ; à son approche théorique elle joint une pratique de traduction, de surtitrage et d'accueil de pansoris classiques et modernes, en particulier dans le cadre du festival K-VOX qu'elle dirige à Paris.
Ouvrage publié avec le concours de la Fondation Daesan (Corée).
Pas de compte rendu pour le moment.


n°19 - Ethique de la recherche et risques humains

Thierry MARTIN (dir.)
1ere-couv1.jpg
septembre 2014 - ISBN : 978-2-84867-490-2 / ISSN : 1956-0222
164 pages - format : A5
Numéro de cahier : 19
Série : Normes, Pratiques et Savoirs / Numéro de série : 8
Responsable de la série : Vincent Bourdeau
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 14 €
La recherche scientifique est confrontée dans son activité même à des questions éthiques (fraudes, possibles conflits d’intérêts entre l’activité scientifique et des partenaires commerciaux, etc.). Elle rencontre aussi des questions éthiques dès lors qu’elle s’applique à des êtres humains et est alors susceptible d’entraîner des conséquences sur leur liberté ou leur sécurité. Ce n’est pas seulement la recherche biomédicale qui est ici concernée, mais toute activité de recherche dont les conséquences sont susceptibles d’affecter soit des individus, soit des populations, ce qui est le cas en psychologie et en sociologie et dans toute recherche impliquant l’utilisation de données personnelles.
L’ouvrage réunit des intervenants d’horizons différents (philosophes, économistes, juristes, sociologues) engagés dans une réflexion sur l’éthique de la recherche et l’évaluation des conséquences du développement scientifique.
Ouvrage publié avec le concours du laboratoire Logiques de l’agir (EA 2274), de l'École doctorale LETS (UFC), de l'École doctorale LISIT (UB), de la MSHE Claude Nicolas Ledoux et du Réseau des MSH.
Pas de compte rendu pour le moment.


n°18 - Le Savoir public

La vocation politique du savoir en Grèce ancienne

Arnaud MACÉ (dir.)
1ere-couv-savoir-public.jpg
septembre 2013 - ISBN : 978-2-84867-456-8 / ISSN : 1956-0222
492 pages - format : A5
Numéro de cahier : 18
Série : Normes, Pratiques et Savoirs / Numéro de série : 7
Responsable de la série : Vincent Bourdeau
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 10 €
En quoi la présence et la valorisation du savoir au sein d’une société influent-elles sur ses capacités à l’invention politique  ? Le présent ouvrage collectif est une investigation sur la vocation politique du savoir en Grèce ancienne. Il procède en deux temps. D’un côté, il s’agit d’examiner les figures du savoir en Grèce ancienne – artisans, devins, médecins, aèdes, poètes, philosophes, praticiens de l’historia, sophistes, astronomes – du point de vue de leur image publique et de la perception de leur rôle social. De l’autre, il s’agit de se demander si les pratiques collectives qui véhiculaient dans les sociétés de la Grèce ancienne l’expérience de former un corps commun – celle de rire ensemble au théâtre ou celle de faire du tapage dans les assemblées, celle encore de participer à des rites communs ou de délibérer au Conseil – manifestent des formes de savoir ou de représentation du savoir.
Arnaud Macé est maître de conférences à l’université de Franche-Comté. Il a notamment édité Socrate  : vie privée, vie publique, Paris, Belles Lettres, 2009 et Choses privées et chose publique en Grèce ancienne. Genèse et structure d’un système de classification, Grenoble, Millon, 2012.
Ouvrage publié avec le concours du laboratoires Logiques de l'Agir EA 2274, de la MSHE Claude Nicolas Ledoux, du conseil régional de Franche-Comté et de la Ville de Besançon.
Pas de compte rendu pour le moment.


n°16 - Théâtres politiques

(en) Mouvement(s)

Christine DOUXAMI (dir.)
1ere-couv-theatres.jpg
juillet 2011 - ISBN : 978-284867-394-3 / ISSN : 1956-0222
354 pages - format : A5
Numéro de cahier : 16
Série : Normes, Pratiques et Savoirs / Numéro de série : 6
Responsable de la série : Vincent Bourdeau
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 20 €
L’ouvrage « Théâtre Politiques : (en) Mouvement(s) » s’attache aux différents concepts et réalités liés au théâtre politique hier et aujourd’hui dans le monde et cherche à montrer l’aspect non dogmatique d’un théâtre ouvert aux problématiques artistiques et anthropologiques contemporaines. Le DVD qui accompagne cet ouvrage présente sept performances contemporaines de théâtre politique et permet d’envisager l’extrême vivacité de ce théâtre en friction permanente avec un monde en mouvement
Christine Douxami est maître de conférences en Arts du spectacle à l'université de Franche-Comté et chercheur en anthropologie au Centre d'Études africaines à l'EHESS (Paris). Elle travaille sur la notion de théâtre ethnique, plus spécifiquement sur le théâtre noir au Brésil ainsi qu'en Afrique et dans la diaspora, et sur les différentes formes de théâtres populaires dans le monde lusophone.
Ouvrage publié avec le concours du Centre Jacques Petit, pôle Arts et le conseil régional de Franche-Comté.


n°15 - La Franche-Comté et les anciens Pays-Bas, XIIIe-XVIIIe Siècles

Tome 1 : aspects politiques, diplomatiques, religieux et artistiques

Laurence DELOBETTE et Paul DELSALLE (dir.)
15-1ere-couv.png
février 2010 - ISBN : 978-2-84867-276-2 / ISSN : 1956-0222
500 pages - format : A5
Numéro de cahier : 15
Série : Transmission et identité / Numéro de série : 5
Responsable de la série : Vincent Bourdeau
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 26 €
Ce volume rassemble les textes des communications qui ont été présentées au colloque « La Franche-Comté et les anciens Pays-Bas », organisé à Vesoul et à Tournai en octobre 2006, et centré sur les aspects politiques, diplomatiques, religieux et artistiques. Le colloque avait pour objectif d’étudier les liens entre la Franche-Comté et les anciens Pays-Bas, sur une longue durée allant depuis le mariage d’Othon et de Mahaut d’Artois (1285) jusqu’au traité de Nimègue (1678).
Laurence Delobette est maître de conférences en histoire médiévale à l'université de Franche-Comté. Ses recherches actuelles portent sur les curés du diocèse de Besançon du XIIIe au XVe siècles.
Paul Delsalle est mâitre de conférences HDR en histoire moderne à l'université de Franche-Comté. Il prépare actuellement la seconde partie de ce colloque qui se tiendra à Salins-les-Bains sur les liens économiques, militaires et démographiques entre la Franche-Comté et les anciens Pays-Bas.


n°13 - Autour de Ledoux : architecture, ville et utopie

Gérard CHOUQUER et Jean-Claude DAUMAS (dir.)
1ere-couv-utopie.jpg
novembre 2008 - ISBN : 978-2-84867-234-2 / ISSN : 1956-0222
416 pages - format : A5
Numéro de cahier : 13
Série : Transmission, identité, métissage / Numéro de série : 4
Responsable de la série : Vincent Bourdeau
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 20 €
En octobre 2006, la Maison des Sciences de l’Homme et de l’Environnement (Besançon) a rassemblé à la Saline royale d’Arc-et-Senans une vingtaine de chercheurs français et étrangers appartenant à un large éventail de disciplines afin de commémorer le bicentenaire de la mort de Ledoux en s’interrogeant sur la signification, les enjeux et les prolongements de son œuvre. Architecte qui a laissé quelques œuvres fameuses, dont la Saline inscrite au patrimoine mondial de l’UNESCO, Ledoux est aussi l’auteur d’un livre d’architecture souvent énigmatique dont les spécialistes ne cessent d’interroger l’étrangeté. Son œuvre, tant écrite que bâtie, met en jeu de nombreuses questions qui tiennent à la fois à l’histoire de l’architecture, au développement des courants utopiques et à l’approfondissement du projet régénérateur des Lumières.
Gérard Chouquer est directeur de recherches au CNRS (UMR 7041) et rédacteur en chef de la revue Etudes rurales. Ses recherches portent sur les planimétries cadastrées et l’archéogéographie dont il est un des pionniers. Dernier livre paru : La crise des récits géohistoriques (Errance-Actes Sud). Jean-Claude Daumas est professeur d’histoire contemporaine à l’université de Franche-Comté et membre de l’Institut universitaire de France. Ses recherches concernent l’histoire des entreprises, du patronat et de la consommation. Il a récemment publié (avec C. Chevandier) Travailler dans les entreprises sous l’Occupation (PUFC).
Ouvrage publié avec le concours de la direction régionale des affaires culturelles de Franche-Comté.
Pas de compte rendu pour le moment.


n°11 - Vauban, architecte de la modernité ?

Thierry MARTIN et Michèle VIROL (dir.)
couverture-vauban.jpg
août 2008 - ISBN : 978-2-84867-232-8 / ISSN : 1956-0222
306 pages - format : 16 x 24 cm
Numéro de cahier : 11
Série : Transmission, identité, métissage / Numéro de série : 3
Responsable de la série : Vincent Bourdeau
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 29 €
L’œuvre de Vauban (1633-1707) peut être considérée comme une contribution essentielle à l’édification de la modernité, en comprenant celle-ci comme l’époque où la rationalité, dans les différents domaines où elle s’investit, vient occuper une place prépondérante. C’est cette modernité de l’œuvre de Vauban qui est ici interrogée à la fois sous sa forme politique et économique, où elle prend place dans le mouvement de rationalisation de l’action politique qui marquera les XVIIe et XVIIIe siècles, et dans ses applications à l’architecture militaire et aux fortifications. Ce faisant, ce sont à la fois les influences subies et exercées par Vauban sur ses contemporains, anglais et allemands mais aussi américains et canadiens, tout comme son éventuelle actualité qui sont ici présentées et étudiées. Des historiens, des philosophes et des spécialistes de la fortification et de l’urbanisme, européens et américains, se proposent d’évaluer l’apport de Vauban à la construction des temps modernes.
Thierry Martin, professeur à l’université de Franche-Comté, dirige le laboratoire Logiques de l’agir et le pôle Transmission identité, métissage de la MSHE C.-N. Ledoux. Ses travaux portent sur l’histoire et la philosophie des mathématiques sociales. Michèle Virol est maître de conférences habilitée à diriger des recherches à l’IUFM-Paris Sorbonne. Ses recherches portent sur l’histoire du XVIIe siècle et sur Vauban, à propos duquel elle a publié de nombreux articles et dont elle a édité les Oisivetés en 2007.
Ouvrage publié avec le concours de la ville de Besançon, du conseil régional de Franche-Comté et du ministère de l’Enseignement supérieur et de la Recherche.


n°9 - Le style des Philosophes

Bruno CURATOLO et Jacques POIRIER (dir.)
philosophes-grande-couv.jpg
octobre 2007 - ISBN : 978-2-84867-192-5 / ISSN : 1771-8988
390 pages - format : 16 x 24 cm
Numéro de cahier : 9
Série : Transmission, identité, métissage / Numéro de série : 2
Responsable de la série : Vincent Bourdeau
Éditeurs : Presses universitaires de Franche-Comté/Éditions universitaires de Dijon
Diffuseur : Sodis
Prix : 24 €
Cet ouvrage rassemble les actes des communications présentées lors du colloque international qui s'est tenu du 2 au 5 novembre 2005 à Besançon. Mettre en vis-à-vis « une pensée de l’écriture et une écriture de la pensée », telle est l’ambition de cet ouvrage. On lira d’abord une réflexion sur l’esthétique et l’imaginaire dans le champ de la philosophie, lorsque l’écriture des philosophes répond aussi bien aux canons d’une époque donnée qu’aux sollicitations les plus intemporelles de la « fabrique des songes ». Vient ensuite une approche du style des philosophes dans son rapport à la construction même d’un système argumentatif autant qu’à divers modes d’expression : langage et littérarité donc, afin de sonder les voies de la création chez des auteurs qui se sont situés, surtout à l’époque contemporaine, au carrefour de la pensée et de l’art.
Bruno Curatolo (Université de Franche-Comté) et Jacques Poirier (Université de Bourgogne) sont professeurs de littérature française contemporaine. Ils consacrent leurs travaux à l'histoire des genres et des idées au vingtième siècle, à la croisée des recherches en sciences humaines et sociales.


n°6 - Autour des Chifflet : des origines de l'érudition en Franche-Comté

Laurence DELOBETTE et Paul DELSALLE (dir.)
6-1ere-couv.png
juillet 2007 - ISBN : 978-2-84867-174-1 / ISSN : 1771-8988
260 pages - format : A5
Numéro de cahier : 6
Série : Transmission, identité, métissage / Numéro de série : 1
Responsable de la série : Vincent Bourdeau
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 17 €
À Besançon, le nom de Chifflet évoque celui d’une rue et aussi, pour les habitants les mieux renseignés, celui d’un ancien hôtel particulier. L’héritage de cette extraordinaire dynastie de savants franc-comtois ne saurait pourtant se limiter à cette éponymie. Leurs compétences s’étendaient au droit, à la médecine et à l’histoire. Leur esprit de curiosité est à l’origine de la constitution de plusieurs disciplines académiques, telles l'archéologie ou la numismatique. Localement, les Chifflet ont donc joué au sein du milieu humaniste un rôle de premier plan. Cependant, ces érudits rayonnent bien au-delà de l’échelon local. La dynastie Chifflet était en contact avec tout ce que l’Europe comportait de savants et de lettrés. Les savants bisontins ont ainsi formé un véritable réseau intellectuel.
Laurence Delobette (Université de Franche-Comté) effectue ses recherches sur l'histoire du comté de Bourgogne au XIIIe siècle.
Paul Delsalle (Université de Franche-Comté) étudie le comté de Bourgogne à l'époque des Habsbourg.


CNRS filaire Nlogo universite F C noir site  UBFC N RnMSH N
twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés