n° 29 - La désindustrialisation : une fatalité ?

Jean-Claude DAUMAS, Ivan KHARABA et Philippe MIOCHE (dir.)
n29_1erecouv_desindustrialisation-5cm.jpg
mai 2017 - ISBN : 978-284867-583-1 / ISSN : 1772-6220
268 pages - format : A5
Numéro de cahier : 29
Série : Dynamiques territoriales / Numéro de série : 11
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 20 €
Les fermetures d’usines, les délocalisations, les destructions massives d’emplois industriels et le rachat de fleurons de l’industrie nationale par des groupes étrangers nourrissent l’inquiétude de l’opinion devant le déclin industriel de la France qui est sans équivalent en Europe. Pour comprendre ce processus aux conséquences dramatiques, ce livre en étudie les causes, analyse le désengagement de l’Etat et le rôle du patronat, ausculte les dynamiques d’entreprises et de territoires industriels, décortique les réactions ouvrières, et compare l’évolution française à celle de plusieurs pays européens. Au terme de ce parcours, une question s’impose : la réindustrialisation est-elle encore possible ?
Jean-Claude Daumas est professeur émérite à l’université de Franche-Comté et membre honoraire de l’Institut universitaire de France.
Ivan Kharaba est directeur de l’Académie François Bourdon (Le Creusot).
Philippe Mioche est professeur émérite à l’université d’Aix-Marseille.
Ouvrage publié avec le concours de l’Académie François Bourdon.


n°27 - JADE

Objets-signes et interprétations sociales des jades alpins dans l'Europe néolithique

Pierre PÉTREQUIN, Estelle GAUTHIER et Anne-Marie PÉTREQUIN (dir.)
1ere-COUV-T3.jpg
janvier 2017 - ISBN : 978-284867-575-6 / ISSN : 1772-6220
1468 pages (en deux volumes, richement illustrées) - format : A4
Numéro de cahier : 27
Série : Dynamiques territoriales / Numéro de série : 10
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeurs : Presses universitaires de Franche-Comté/CRAVA
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 98 €
Le projet ANR JADE 2 (2013-2017) concerne l'ensemble de l'Europe – entre Atlantique et mer Noire – où les transferts de jades ont été alimentés par deux centres de production : l'île égéenne de Syros dès la fin du VIIe millénaire ; et les massifs alpins du Mont Beigua et du Mont Viso à partir du milieu du VIe millénaire. Cette synthèse vise à éclairer les valeurs sociales qui sous-tendaient la circulation des haches et des anneaux-disques alpins, dans un réseau qui couvrait 3 200 km d’est en ouest. La démarche est fondée sur la comparaison entre les interprétations idéelles des producteurs (Piémont) et l'imaginaire social des receveurs lointains, dans les marges de l'Europe néolithique.
Dans le cadre d'un projet de l'Agence nationale de la Recherche, 59 auteurs, chercheurs et enseignants spécialistes du Néolithique, représentant 13 nationalités européennes, se sont regroupés pour présenter un large panorama archéologique entre la Mer Noire et l'Atlantique.
Ouvrage publié avec le concours du programme ANR_12_BSH3_0005-01_JADE2.



n° 26 - La Fonte Ardennaise et ses marchés

Histoire d'une PME familiale dans un secteur en déclin (1926-1999)

Bruno PRATI
n26_1erecouv_lfa-5cm.jpg
novembre 2016 - ISBN : 978-2-84867-569-5 / ISSN : 1772-6220
582 pages - format : A5
Numéro de cahier : 26
Série : Dynamiques territoriales / Numéro de série : 9
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 25 €
L’histoire de La Fonte Ardennaise est celle de la transformation d’une petite fonderie artisanale fondée dans les années 1920 par un ouvrier mouleur dans un territoire spécialisé depuis toujours dans le travail de la fonte en une entreprise d’envergure européenne au début du XXIe siècle. Sa croissance repose sur l’efficacité des stratégies d’adaptation au marché d’entrepreneurs étrangers aux schémas mentaux des fondeurs établis. Cette histoire est aussi celle d’une famille qui a su, à toutes les étapes de la croissance de l’entreprise, associer dynamisme entrepreneurial et aventure familiale. Là est sans doute la clé du succès et de la longévité de cette grosse PME familiale.
Bruno Prati, directeur de la stratégie et du développement commercial du groupe LFA, est diplômé de l'ESCP-Europe, docteur en histoire et chercheur associé au laboratoire des Sciences historiques de l'université de Franche-Comté. Lauréat du Prix d’histoire de l’Académie François Bourdon 2014, Fondation Arts et Métiers 2014.
Ouvrage publié avec le concours de l’Association française pour l’histoire des entreprises (AFHE) et du Crédit Agricole (Prix Crédit Agricole d’histoire des entreprises).


n° 25 - Voyage dans l'archéologie spatiale anglo-saxonne

François FAVORY et Sander VAN DER LEEUW (dir.)
1ereCouv-archeo-5cm.jpg
novembre 2016 - ISBN : 978-2-84867-567-1 / ISSN : 1772-6220
204 pages - format : A4
Numéro de cahier :
Série : Dynamiques territoriales / Numéro de série : 8
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 18 €
Cet ouvrage collectif présente des articles et des chapitres d’ouvrages publiés en langue anglaise dans les années 1970 et traduits en français. Ces articles constituent des contributions importantes à la théorie de l’archéologie spatiale et présentent des outils conceptuels et analytiques essentiels pour accompagner le recours de plus en plus important aux systèmes d’information archéologique. Cette littérature scientifique innovante reste trop peu connue en France. Elle permet de comprendre comment l’ouverture à d’autres disciplines a permis de modifier l’approche des sites, du mobilier archéologique et des échanges entre les individus, les groupes sociaux et les sociétés.
François Favory est professeur émérite d’Histoire ancienne et d’Archéologie gallo-romaine à l’université Bourgogne-Franche-Comté (France).
Sander Van der Leeuw est professeur d’archéologie et d’anthropologie culturelle à l’Arizona State University de Tempe (USA).
ERRATUM :

- Remplacement de la figure 13, p. 47 dans le chapitre "Le commerce comme action à distance" de Colin Renfrew.
- Remplacement de la figure 17, p. 100 dans le chapitre "Organisation sociale et interaction humaine : développement d'hypothèses préliminaires sur la culture matérielle" d'Ian Hodder.
- Remplacement de la figure 7, p. 177 dans le chapitre "Habitat, sols et sociétés en Dalmatie" de John Chapman et Robert Shiel.

Télécharger les pages corrigées (pdf - 610 Ko).


n°17 - JADE

Grandes haches alpines du Néolithique européen, Ve au IVe millénaires av. J.-C.

Pierre PÉTREQUIN, Serge CASSEN, Michel ERRERA, Lutz KLASSEN, Alison SHERIDAN et Anne-Marie PÉTREQUIN (dir.)
1ere-couv-tome-1.jpg
mai 2012 - ISBN : 978-284867-412-4 / ISSN : 1772-6220
1520 pages (en deux volumes, regroupant 944 documents couleurs, 177 en noir et blanc et 41 planches hors texte) - format : A4
Numéro de cahier : 17
Série : Dynamiques territoriales / Numéro de série : 6
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 120 € (épuisé)
Les exploitations du Mont Viso sont à l’origine de la production de grandes haches en roche précieuse qui ont circulé dans toute l’Europe occidentale pendant les Ve et IVe millénaires sur des distances considérables, soit 3 300 km d’ouest en est, de l’Irlande jusqu’en Bulgarie, et plus de 2 000 km du nord au sud, du Danemark à la Sicile. L’étude de quelque 1 700 longues haches en jades alpins permet de proposer aujourd’hui un panorama du Néolithique très différent de celui que l’on croyait connaître.
Le projet JADE (Agence nationale de la recherche), développé  de 2006 à 2010, a regroupé 50 auteurs de différents pays européens – préhistoriens et géologues – autour de deux chercheurs au CNRS pour présenter un panorama général entre l’Atlantique et la mer Noire.
Ouvrage publié avec le concours du ministère de la Culture, le CRAVA (Centre de recherche archéologique de la Vallée de l'Ain), la MSHE Ledoux, l'INRAP (Institut national de recherches archéologiques préventives) et la Jutland Archaeological Society.


n°10 - Travailler dans les entreprises sous l'Occupation

Christian CHEVANDIER et Jean-Claude DAUMAS (dir.)
10-travail-occupation.jpg
janvier 2008 - ISBN : 978-2-84867-211-3 / ISSN : 1772-6220
528 pages - format : A5
Numéro de cahier : 10
Série : Intelligence territoriale / Numéro de série : 5
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 15 €
Cet ouvrage regroupe les actes des communications présentées lors du Ve colloque du GDR du « Les entreprises françaises sous l'Occupation », tenu à Dijon, les 8 et 9 juin 2006 et à Besançon, les 12 et 13 octobre 2006. Trois grandes questions sont privilégiées : l’impact des réquisitions de main-d’oeuvre du Service du travail obligatoire (STO) sur la structure du marché du travail, la vie des entreprises et les comportements des travailleurs ; les conséquences des exigences allemandes et de la politique de Vichy sur les conditions de travail et le niveau des salaires ; le rôle des formes nouvelles de représentation du personnel prévues par la Charte du travail, des syndicats à l’échelon des entreprises, et de l’idéologie corporatiste du travail.
Le groupement de recherche (GDR) du CNRS « Les Entreprises françaises sous l’Occupation » (voir son site http://gdr2539.ish-lyon.cnrs.fr), créé en 2002, vise, par ses rencontres et publications scientifiques, à favoriser les études historiques dans ce domaine de recherche.


n°7 - Les territoires de l'industrie en Europe (1750-2000)

Jean-Claude DAUMAS, Pierre LAMARD et Laurent TISSOT (dir.)
1-couv-territoires.jpg
juillet 2007 - ISBN : 978-2-84867-178-9 / ISSN : 1772-6220
476 pages - format : A5
Numéro de cahier : 7
Série : Intelligence territoriale / Numéro de série : 4
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 22 €
Depuis la révélation, il y a 30 ans, des succès spectaculaires des micro-territoires productifs de la Troisième Italie, on a découvert sur tous les continents des systèmes productifs localisés qui fondent leur développement sur des dynamiques endogènes où l’ancrage territorial et à la coopération entre les acteurs jouent un rôle essentiel. Ce livre analyse les structures, le fonctionnement et les trajectoires de nombreux districts industriels européens dans le temps long de l’industrialisation, et s’interroge sur la nature du phénomène : alternative structurelle à la grande entreprise, solution à la crise du fordisme ou court épisode dans l’histoire du capitalisme ? Il éclaire aussi son avenir, alors que les districts sont confrontés à une mondialisation qui menace de desserrer les liens des entreprises avec le territoire.
Jean-Claude Daumas (Université de Franche-Comté/Institut universitaire de France), Laurent Tissot (Université de Neuchâtel) et Pierre Lamard (Université de Technologie de Belfort-Montbéliard) sont spécialistes d'histoire des entreprises. Leurs recherches concernent notamment le rôle du territoire dans le développement économique.


n°5 - Les paysages périurbains et leur prix

Jean CAVAILHÈS et Daniel JOLY (dir.)
1ere-couv.png
août 2006 - ISBN : 2-84867-142-4
206 pages - format : 16 x 24 cm
Numéro de cahier : 5
Série : Intelligence territoriale / Numéro de série : 5
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 22 €
Les ménages sont-ils prêts à payer une maison plus chère qu’une autre pour la vue qu’elle leur offre ? Si oui, quel est le prix de ce paysage donné à voir ? La valeur économique des paysages de la région périurbaine dijonnaise est estimée grâce aux apports combinés de la géographie quantitative et des méthodes d’évaluation économique. L’apport de la géographie consiste à caractériser le paysage vu à partir d’une information réduite à l’essentiel : le relief et les objets disposés au sol. Ensuite, l’analyse économique, portant sur 4 050 transactions immobilières, montre que certains traits du paysage ont un prix significatif et que, par conséquent, l’attrait du cadre de vie périurbain est un facteur de choix résidentiel. La démarche adoptée relève d’un parti pris : elle vise à l’objectivité, par l’application de modèles quantitatifs et de méthodes reproductibles.
Daniel Joly (Université de Franche-Comté) effectue ses recherches dans trois domaines : l'Arctique, la climatologie et le paysage.
Jean Cavailhès (Institut national de la recherche agronomique) effectue ses recherches sur l'économie urbaine appliquée aux espaces périurbains et aux formes urbaines, l'économie de l'environnement appliquée au prix hédoniste des paysages et du climat, l'économie foncière et immobilière appliquée au logement et au marché foncier et l'économie foncière appliquée à l'agriculture.


n°4 - La mémoire de l'industrie : de l'usine au patrimoine

Jean-Claude DAUMAS (dir.)
4-1ere-couv_memoire-industrie.jpg
juillet 2006 - ISBN : 2-84867-140-8
424 pages - format : A5
Numéro de cahier : 4
Série : Intelligence territoriale / Numéro de série : 2
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 17 €
Longtemps ignoré ou méprisé, le patrimoine industriel fait aujourd’hui l’objet d’une reconnaissance institutionnelle (réhabilitation, circuits touristiques, musées). Après avoir beaucoup détruit, on rêve désormais de tout conserver car les vestiges de l’industrie sont perçus comme constitutifs d’identités professionnelles ou locales dignes d’être valorisées. Si les sciences sociales ne peuvent ignorer ce désir de patrimonialisation qui vient d’en bas, elles ne doivent pas cependant se laisser submerger par ces mémoires singulières. Ce livre s’interroge sur le processus qui transforme l’usine en patrimoine, la seconde vie que lui donnent les nouvelles fonctions qui l’investissent et les conditions d’une histoire qui fasse toute sa place aux traces matérielles de l’industrie.
Jean-Claude Daumas (Université de Franche-Comté/Institut universitaire de France) est spécialiste d'histoire économique. Son livre L'amour du drap (1999) a obtenu le prix du Crédit Lyonnais pour l'histoire d'entreprise. Il a également publié Le capitalisme familial : logiques et trajectoires (2003), Les Territoires de la laine (2004) et Les systèmes productifs dans l'Arc jurassien.


n°2 - Les systèmes productifs dans l'Arc jurassien

Jean-Claude DAUMAS (dir.)
2-1ere-couv_arc-jurassien.jpg
décembre 2004 - ISBN : 2-84867-078-9
338 pages - format : A5
Numéro de cahier : 2
Série : Intelligence territoriale / Numéro de série : 1
Responsable de la série : Philippe Barral
Éditeur : Presses universitaires de Franche-Comté
Diffuseur : FMSH-Diffusion
Prix : 19,50 €
Une commune culture technique est à l'origine, de part et d'autre de la frontière franco-suisse, d'activités industrielles aussi diverses que l'horlogerie, l'automobile, la mécanique, la lunetterie ou les microtechniques. Les historiens, géographes, économistes et praticiens qui ont collaboré à ce livre ont accepté le jeu de la confrontation interdisciplinaire pour s'interroger sur le rôle des élites économiques et de l'Etat dans l'industrialisation, les formes prises par les relations internentreprises, la place d'une grande firme leader au sein d'un réseau régional de PME, les mécanismes de l'innovation, et le rôle des institutions dans la cristallisation et le fonctionnement des territoires productifs de l'Arc jurassien éclaire le présent d'une région où, sous les coups de la mondialisation, l'industrie connaît de grands bouleversements.
Jean-Claude Daumas (Université de Franche-Comté/Institut universitaire de France) est spécialiste d'histoire économique. Son livre L'amour du drap (1999) a obtenu le prix du Crédit Lyonnais pour l'histoire d'entreprise. Il a également publié Le capitalisme familial : logiques et trajectoires (2003), Les Territoires de la laine (2004).
Pas de compte rendu pour le moment.


CNRS filaire Nlogo universite F C noir site  UBFC N RnMSH N
twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés