Analyser la revitalisation des territoires

20220414 ORTEP Revitalisation des territoiresNombre de petites villes qui, de l'époque moderne jusqu'au milieu du XXe siècle, constituaient les nœuds florissants d'un maillage territorial relativement continu et dense connaissent un essoufflement graduel, parfois relativement brutal, de leur territoire. Les atouts passés sont alors vécus comme une difficulté, dans la mesure où elles doivent faire face économiquement et écologiquement au poids d'un patrimoine industriel et historique important, parfois valorisé par exemple via la reconnaissance de l’UNESCO, mais assorti de contraintes difficilement supportables financièrement. Sur le plan écologique, l'industrialisation puis la désindustrialisation de la seconde moitié du XXe siècle ont également laissé un héritage coûteux, avec des pollutions, des paysages dégradés. A cela s’ajoute des inégalités croissantes, une paupérisation progressive tant socio-économique qu'intellectuelle avec la disparition de structures éducatives et culturelles… Les populations concernées sont donc d'autant plus vulnérables que leurs perspectives de développement se réduisent et que la fracture se creuse avec d’autres territoires dynamiques.

Apprendre la recherche par le son et l’image

20220405 LaSALe Laboratoire de sociologie et d’anthropologie (LaSA) est engagé dans une stratégie d’ouverture vers la cité, avec une volonté de diffuser les résultats de ses recherches à l’aide du son et de l’image. Les étudiants de master (1) sont associés à ce travail – un moyen pour eux d’apprendre la démarche de recherche. « Il s’agit de rendre accessible la recherche – explique Florent Schepens, professeur de sociologie responsable du master, – via d’autres médias que ceux que les chercheurs utilisent habituellement, comme les publications. On souhaite s’adresser à un public qui pourrait être intéressé par les SHS mais qui ne connait pas nos revues spécialisées ; et naturellement sans amoindrir la portée scientifique. La vulgarisation ne doit rien sacrifier aux exigences de la socio-anthropologie. » La MSHE apporte un soutien matériel et logiciel à cette initiative, notamment pour la prise de son, prise de vue photographique et vidéo, le montage.

Cartographier des enquêtes dialectologiques, l’exemple du franc-comtois

20220324 Parler franc comtois Moussa BodianI à nèdji tut lè nœ. Cette phrase qui signifie « il a neigé toute la nuit » est du franc-comtois, l’une des deux langues régionales de la Franche-Comté avec le franco-provençal. Bien que les locuteurs soient peu nombreux au regard de la population régionale, cette langue demeure bien implantée dans certaines localités, au sens où des personnes sont capables de la parler, construire un récit, raconter en franc-comtois. Marion Bendinelli, maîtresse de conférences en sciences du langage et responsable de l’action « Les parlers franc-comtois (PFC) » (1) à la MSHE, évoque deux types de locuteurs : ceux qui en font l’apprentissage aujourd’hui, souvent dans une volonté de revenir vers cette langue que parlaient leurs aïeux, et ceux qui, plongés dans le bain linguistique au sein de la famille ou du village, l’ont intégrée de manière passive. C’est auprès de ces derniers locuteurs qu’ont été menées des enquêtes dialectologiques (2) dans le cadre de l’action PFC. « On va à la rencontre des locuteurs – explique Marion Bendinelli – pour relever et recenser leurs connaissances et leur prononciation de la langue. »

Un espace de numérisation et de montage audiovisuel à la plateforme SHERPA

20220307 Espace audiovisuelLa plateforme technologique SHERPA, déjà dotée d’un plateau de numérisation 2D et 3D (1), développe ses capacités en matière de numérisation avec un espace dédié à l’audiovisuel. Ce dernier, mis en place grâce au soutien de la Région Bourgogne-Franche-Comté, permet en particulier la numérisation des supports audiovisuels analogiques, pour l’archivage et/ou la diffusion. Il permet la numérisation de vidéos VHS, mais aussi des vidéos professionnelles (Hi8, Dvcam, Betacam), la numérisation audio de cassettes ou bandes magnétiques.
Deux formats de numérisation sont prévus : un format destiné à un archivage pérenne (avec pour l’image le codec FFV1 et pour le son le codec FLAC), à partir duquel des copies plus légères, destinées à la consultation ou la diffusion en ligne par exemple, sont possibles au format Matroska (.mkv) – un format libre pouvant inclure de nombreuses métadonnées (déroulé descriptif, rapport de qualité, sous-titres…).
Les acquisitions sont réalisées à l’aide du logiciel Vrecord sous linux, un logiciel libre qui présente notamment l’avantage de numériser directement en FFV1. Il est développé par une communauté d’archivistes et porté par AMIA Open source (Association of Moving Image Archivists).

L’espace audiovisuel est complété par le logiciel de montage DaVinci Resolve.

Un accès facilité aux données produites par Bibracte

20220222 Bibracte ville ouverteLes archéologues spécialistes de l’âge du Fer européen peuvent se réjouir : le fonds documentaire du Centre archéologique européen de Bibracte (1) – nom antique de la capitale du peuple gaulois des Eduen – est désormais accessible en ligne et un thésaurus exposant le vocabulaire en usage à Bibracte commence à être déployé. C’est une étape importante de l’action « Bibracte ville ouverte » (BVO), portée par la MSHE sous la responsabilité de Philippe Barral (2), en partenariat avec Bibracte et le réseau Frantiq (3), grâce au soutien de l’infrastructure CollEx-Persée (4).
La bibliothèque du Centre de recherche de Bibracte, avec plus de 75000 références sur la Protohistoire européenne, fait autorité dans le domaine. Son catalogue n’était cependant pas accessible sur internet jusqu’à fin 2021. C’est à présent chose faite avec le versement au Catalogue collectif indexé (CCI) du réseau Frantiq, qui agrège de manière normalisée les catalogues d’une quarantaine de bibliothèques françaises spécialisées en archéologie et sciences de l’Antiquité. Avec 76676 notices, Bibracte devient le plus important contributeur du CCI.

Nouvelles actions de recherche

20220208 Nouvelles actions rechercheLa MSHE accueille deux nouvelles actions dans sa programmation scientifique : « Bornes royales et héritages culturels et environnementaux dans les forêts des Vosges saônoises » dans le pôle 1 « Dynamiques territoriales » et « Bibracte ville ouverte » dans le pôle 4 « Archive, bases, corpus ».