Art et politique

 
Responsable(s) : Christine Douxami (équipe création intermodalité et mémoire dans les arts du spectacle, laboratoire ELLIADD)   P3 A1 art politique 
Télécharger la fiche de l'action  
Financeurs :
Institut des mondes africains
Laboratoire ELLIADD
 
Durée de l'action : 2017-2021 (prolongement de l'action 2010-2016)  
   
Récréâtrales 2014, Ouagadougou, Burkina Faso
© Christine Douxami
 
L'action « Art et politique » étudie les implications politiques de l'art dans la société contemporaine en Europe ou hors d'Europe (théâtre contemporain, danse-performance contemporaine, théâtre-danse-populaire, arts plastiques). Le projet vise à décliner les notions d'art et de politique et leurs différents liens : la place du politique dans les réalisations artistiques et la place des artistes dans la vie politique et citoyenne. Plus précisément le rôle de l'art vis-à-vis du politique – contestation, intégration, marginalisation – est mis en lumière. De même le rôle du politique est analysé au vu des réalisations artistiques, notamment autour des politiques publiques telles que celles autour du patrimoine immatériel depuis sa conception (UNESCO 2003). Cette double perspective est examinée au sein des arts européens et extra-européens.

Un nouveau développement de l'action se propose d'orienter les recherches plus particulièrement autour des formes artistiques panafricaines en Afrique et dans la diaspora (Portugal, Brésil, Cuba, Haïti, Afrique). Il s'agit d'étudier le théâtre et les arts plastiques sous ses aspects idéologiques et pratiques en s'intéressant particulièrement aux théâtres engagés tant au Burkina Faso, qu'au Mali ou au Brésil et en le rattachant à une réflexion esthétique globale autour du rôle de l'art dans le but de créer un réseau international de chercheurs en arts du spectacle et en anthropologie. À des questions paradigmatiques autour des théâtres explicitement engagés, se posent des questions autour des formes de manifestations populaires, aujourd'hui regroupées autour du terme patrimoine immatériel et de ses liens avec le politique. Comment définir les liens entre ces formes de patrimoines immatériels, souvent pré-coloniales en Afrique ou effectué à l'initiative du colon portugais et un théâtre populaire transformé par le colonisé ? Cette mutation du théâtre populaire portugais s'est effectuée de façon très distincte entre le Brésil, où le théâtre était effectué par les esclaves noirs et par les Indiens, l'Afrique, où les acteurs vivaient un autre type de domination, et le Portugal lui-même. Comment comprendre les rapports de pouvoir colonie-métropole mais aussi les enjeux sociaux-anthropologiques liés à la couleur de la peau au sein du patrimoine immatériel ?
  Équipes de recherche concernées et partenaires :
Édition, Littératures, Langages, Informatique, Arts, Didactique, Discours (ELLIADD), UFC
Laboratoire de sociologie et d'anthropologie (LASA), UFC
Institut des mondes africains (IMAF) EHESS-CNRS-IRD
Langues Vivantes (Littérature et Histoire des Pays de Langues Européennes, EA 2284)
Université de Porto (ESMAE – École supérieure de Musique et des arts du Spectacle et Instituto de Sociologia de la Faculté de Lettres), Portugal
Université de Lisbonne Nouvelle (Instituto de Estudos da Literatura Tradicional de la faculté de Sciences humaines et sociales), Portugal
Université fédérale de Minais Gerais (département des arts du spectacle), Brésil
Université fédérale de Bahia (Département d’Études doctorales en Théâtre), Brésil
Université de Strasbourg (Département Arts du spectacle)
Cena Lusofona, à Coimbra (ONG)
Nouveau Théâtre, CDN de Besançon et de Franche-Comté
Institut de Sciences humaines de Bamako
Festival les Récréâtrales de Ouagadougou
Casa da Africa, la Havane
Universidade Federal Fluminense, Brésil

La vie de l'action :

- Journée d'étude « Projets artistiques participatifs »Projets artistiques participatifs » - 11 février 2019
- Colloque international « Créer et diffuser le cinéma africain au moment des Indépendances : le rôle précurseur de Paulin Soumanou Vieyra » - 3-4 novembre 2017, Musée du Quai Branly
- Colloque international « Culture pour qui ? Développement pour qui ? » - 7-8 juin 2017, EHESS
- Colloque « Théâtre Politiques en Afrique du Nord au Sud ! » - mai 2012
- Séminaire « Supports et circulations des savoirs et des Arts, en Afrique et au-delà » - EHESS (co-organisation depuis 2006)
- Film Fesman 2010, de l'Est à l'Ouest, du Nord au Sud, HD, 107 min, CEAF-IRD-Captures Productions, 2012, co-direction

Publications :
- Teatro negro, 1944-2014, Confraria des Ventos, Rio de Janeiro, septembre 2017
- Le théâtre noir brésilien, un processus militant d'affirmation de l'identité afro-brésilienne, L'Harmattan, collection sociologie de l'art, 2015
- « La politique de Patrimoine Culturel Immatériel au Brésil: une volonté politique de démocratisation et d'inclusion des ?minorités? ? », in CAPONE S. (org), Les carnets du Lahic-EHESS, Paris, 2015, pp. 77-97
- Théâtres Politiques. (En) Mouvement(s) (Dir.), PUFC, collection Cahiers de la MSHE, Besançon, 2011, accompagné d'un DVD de 7 performances
    Dernière mise à jour : 05/02/2019

LOGO CNRS 2019 NOIR sitelogo universite F C noir site  UBFC N RnMSH N
twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés