Frontières - Les changements de nature des délimitations territoriales et leurs effets sur l’organisation des sociétés en Europe (XIV-XXIe siècle)

 
Responsable(s) : Maxime Kaci (centre Lucien Febvre)   P1 A1 frontieres 
Télécharger la fiche de l'action  
Financeurs :
Université de Franche-Comté, AAP nouveaux arrivants 2015
Fédération des MSH de Bourgogne et de Franche-Comté, AAP « Transmission, travail, pouvoirs » 2016 et 2018
Centre Lucien Febvre
Laboratoire ThéMA
Communauté du savoir
 
Durée de l'action : 2014-2019  
   
© Jacky Frossard
 
Deux frontières aux destins croisés ? Étude interdisciplinaire et comparative des délimitations territoriales entre la France et la Suisse, entre la Bourgogne et la Franche-Comté (XIVe siècle-XXIe siècle)   Équipes de recherche concernées :
Centre Lucien Febvre
Laboratoire ThéMA

La vie de l'action :
- Journées d'étude « Les changements de nature des délimitations territoriales et leurs effets sur l’organisation des sociétés en Europe (XIV-XXIe siècle) » - 13 et 14 septembre 2018 - Voir la captation vidéo
- Journée de rentrée du Centre Lucien Febvre « Frontières, circulations et sentiments d'appartenance » - 22 septembre 2017
- Forum citoyen « Frontières du passé, frontières dépassées »
- 14 janvier 2017
Journée d'étude « Des délimitations immatérielles ? Représentations collectives, démarcations symboliques et dynamiques territoriales du XIVe au XXIe siècle (Bourgogne Franche-Comté, France Suisse) » - 28 septembre 2016
- Atelier « Existe-t-il des identités transfrontalières ? » - 3-4 mars 2016
- Atelier « La mise en valeur des territoires, entre collaborations et concurrences » - 28-29 janvier 2016
- Atelier « De la frontière à l’interface? Flux, mobilités, migrations transfrontalières » - 1-2 octobre 2015
- Atelier « Des territoires frontaliers, théâtres de conflits » - 4-5 juin 2015

Publications :
A paraître en 2019 : B. Castets Fontaine, M. Kaci, J. Loiseau et A. Moine (dir.) Deux frontières aux destins croisés ? Étude interdisciplinaire et comparative des délimitations territoriales entre la France et la Suisse, entre la Bourgogne et la Franche-Comté (XIVe siècle-XXIe siècle), Besançon, PUFC, Cahiers de la MSHE

A paraître en 2019 : dossier spécial « Des délimitations immatérielles ? Représentations collectives, démarcations symboliques et dynamiques territoriales du XIVe au XXIe siècle (Bourgogne Franche-Comté, France Suisse) » dans les Annales de Bourgogne



Les délimitations territoriales Bourgogne / Franche-Comté et France / Suisse sont proches géographiquement et fortement contrastées par leur histoire. Parce qu'elles sont traversées par des groupes similaires et parce que les évolutions de l'une ont eu un impact sur la nature de l'autre, ces deux limites constituent un terrain d'observation fécond. Leur étude comparée du XIVe siècle à nos jours permettra d'interroger la notion de modèle frontalier : au regard de leurs effets sociaux, est-il pertinent de différencier des modèles d'organisation propres aux frontières régionales et aux frontières internationales ? Pour répondre à cette question, une équipe interdisciplinaire de chercheurs franco-helvétiques se réunira lors d'ateliers thématiques, puis leurs recherches seront mises à l'épreuve d'autres configurations frontalières en Europe.

Voir la grille d'analyse co-construite lors des ateliers 2015-2016
 
BORDEur : Bilan et Objectifs de Recherche sur les Délimitations en Europe (XIV-XXIe siècle)
 
L’objectif est d’étendre la réflexion collective à d’autres situations frontalières dans le cadre d’un projet européen. L'approche comparative a permis de montrer que les frontières internationales induisaient davantage de risques que les délimitations intérieures (sub-state borders) mais qu’elles généraient également des opportunités pour toute une gamme d’acteurs qui tirent bénéfice des différentiels territoriaux. Pourtant, dans chacun des cas envisagés, des difficultés subsistent pour mettre en œuvre des collaborations durables.

En élargissant le travail à l’échelle européenne, il est dès lors possible d’éprouver les analyses forgées lors des projets précédents. Est-ce que, dans des États fédéraux composés d’entités territoriales disposant d’une large autonomie ou dans des États caractérisés par une forte diversité linguistique ou religieuse, les délimitations intérieures n’induisent pas des effets intenses qui se rapprochent de ceux des frontières interétatiques ? C’est alors la question du lien entre répartition géopolitique de la souveraineté et organisation des sociétés qui est posée. Toutes ces questions invitent à interroger le passé mais aussi le présent des dynamiques territoriales en Europe.
 
    Dernière mise à jour : 16/10/2018

CNRS filaire Nlogo universite F C noir site  UBFC N RnMSH N
twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés