ArchaeDyn - Dynamique spatiale des territoires de la Préhistoire au Moyen Age

 
Responsable(s) : François Favory, Laure Nuninger (laboratoire Chrono-environnement)   P1 A1 Archaedyn
Télécharger la fiche de l'action  
Financeurs :
ANR 2009-2011 (contrat ANR-08-BLAN-0157-01 2009-2012, prolongé jusqu'en 2012), 290 000 euros
ACI « Espaces et Territoires » (contrat ET28 2005-2007), 2004-2007, 102 000 euros, et un contrat doctoral
UFC, bonus qualité recherche (BQR) 2008-2009, 3 500 euros et BQR 2010 5 000 euros
Ministère de la Culture, DRAC Lorraine, Service régional de l'Archéologie, 2014-2015, 10 000 euros
INRAP, PAS (Projet d'activité scientifique) pour deux chercheurs de l'INRAP, 2012-2013
 
Durée de l'action : 2005-2019  
 
Le projet ArchaeDyn mobilise des équipes d'archéologues spécialistes de différentes périodes, travaillant sur différents types de matériaux et d'artefacts, et sur différents types de gisements archéologiques, dans l'objectif de suivre l'évolution d'espaces territoriaux dans la longue, voire très longue durée à partir d'indicateurs archéologiques variés.

Le projet ArchaeDyn vise à poursuivre une expérience de recherche collective amorcée par les programmes européens « Archaeomedes » I (1992-1994) et II (1996-1999), et relayée par un programme de l'ACI « Espaces et territoires » (2005-2007), qui ont eu pour objet l'analyse de l'évolution du système de peuplement dans la longue durée, de l'Antiquité au Moyen-âge. Le projet Archaedyn s'inscrit dans le prolongement de ces programmes, tout en modifiant la perspective de la recherche, centrée non plus sur l'habitat, mais sur l'espace qui accueille les activités humaines (agriculture, élevage, extraction minière, artisanat) et les phénomènes sociaux de production et d'échanges (système de peuplement, système agro-pastoral, échanges et consommation de produits manufacturés). L'espace occupé et exploité est l'objet même de l'étude qui porte sur plusieurs périodes, du Néolithique à l'époque moderne, en privilégiant l'analyse dans la longue durée. Il est conçu comme un objet doté d'une durée, caractérisé par phases chronologiques ou d'autres critères afin d'être comparé à d'autres entités territoriales dès lors que ces entités sont décrites selon le même protocole. Les attributs sont constitués par des indicateurs descriptifs et statistiques spécifiques aux différents chantiers thématiques, définis ou calculés sur différentes zones-ateliers. Une formalisation globale du protocole de recherche a été développée sur les objets analysés, les analyses mises en œuvre et les nouveaux objets spatiaux produits par l'équipe.

Pour confronter les évolutions d'un phénomène documenté et décrit dans plusieurs bases de données géoréférencées, les espaces étudiés ont été délimités et découpés afin d'être comparables selon les questions posées. Le principe d'investigation est celui de l'analyse d'image où un objet, ici l'espace fréquenté, occupé et exploité, est discrétisé sous la forme d'une grille dont les mailles, cellules ou pixels, sont dotées d'attributs. La taille des mailles varie selon l'échelle des espaces étudiés et les attributs correspondent à des indicateurs calculés à partir d'un semis de lieux (sites), d'objets archéologiques (artefacts) ou d'unité d'enregistrement spatiale (zone de prospection, parcelle). Le profil ainsi défini permet de comparer les entités territoriales décrites selon le même protocole, et d'analyser leur trajectoire dans la longue durée pour caractériser un espace ou un système : le finage cultivé, le système de peuplement ou le processus de diffusion des objets manufacturés par rapport aux ressources.

ArchaeDyn a livré des méthodes, quantitatives et qualitatives, d'analyse de données archéologiques spatialisées, utilisées dans des travaux universitaires et de nouveaux programmes (dont 3 ANR). La statistique spatiale de l'occupation vs abandon des espaces ruraux relativise le poids des contraintes environnementales, soulignant la résilience des sociétés grâce à une palette complexe de modes d'exploitation et de peuplement, en France méridionale et septentrionale. Elle remet en question les modèles de diffusion des objets et d'identification des zones à fort potentiel productif ou d'échange.

Deux thèses sont inscrites dans cette action :
Inès Pactat prépare une thèse sur la « Production, diffusion et consommation de la vaisselle en verre en France entre le VIIIe et le XIIIe siècle »
Albanne Rossi a soutenu sa thèse le 19 décembre 2018,  intitulée « Un espace rural en pays d’openfield : appropriation et occupation du sol à Blandy-les-Tours (Seine-et-Marne), du XVIe au XIXe siècle »

  Équipes de recherche concernées :
UMR 6249 / MSHE C.N. Ledoux, Besançon (coordination)
UMR 5594 / MSH Dijon
UMR 6173 / MSH Tours
UMR 6130 / MSH Nice
EA 1001 / MSH Clermont-Ferrand
UMS 2979 / MMSH Aix
UMR 7041 / MAE Nanterre
UMR 7055 / MAE Nanterre
UMR 8546 ENS Ulm
IASS et IA / ZRC SAZU, Ljubljana (Slovénie)

La vie de l'action : 
2014-2019 : préparation de la synthèse finale à paraître dans les Cahiers de la MSHE
Tableau des ateliers 2009-2013
Compte rendu d'activité final (février 2013) (pdf)
Compte rendu d'activité final et son annexe (février 2013) (zip)
Compte rendu d'activité à trente mois (juin 2011)
Compte rendu d'activité à vingt mois (septembre 2010)
Compte rendu d'activité à six mois (juillet 2009)

Publication à paraître en 2019 :
Bertoncello, F., Favory, F., Gauthier, E., Georges-Leroy, M., Nuninger, L., Poirier, N., Weller, O., éd., ARCHAEDYN. Dynamique spatiale des territoires de la Préhistoire au Moyen Âge, Presses universitaires de Franche-Comté, Besançon, collection Cahiers de la MSHE, série Dynamiques territoriales
    Dernière mise à jour : 20/03/2018

CNRS filaire Nlogo universite F C noir site  UBFC N RnMSH N
twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés