Bornes royales et héritages culturels et environnementaux dans les forêts des Vosges saônoises

 
Responsable(s) : Emmanuel Garnier (Chrono-environnement), Daniel Daval (ARESAC)   P1 A1 Bornes royales
Télécharger la fiche de l'action  
Financeurs : 
Ministère de la culture, DRAC Bourgogne-Franche-Comté
 
Durée de l'action : 2020-2025  
   

Bornes implantées à Servance, lieu-dit Revers aux Chiens
© Daniel Daval

 

Les bornes royales sont des blocs taillés en grès avec sommet en bâtière, caractérisés par une face armoriée, aux armes des rois de France (trois fleurs de lys sculptées en bas-relief). Elles ont été implantées vers 1730, bien après la conquête de la Comté, à la suite de la grande réformation des forêts de Colbert (entre 1661 et 1680) pour délimiter des parcelles forestières et les soustraire aux usages ancestraux des populations locales.

A partir de l’expérience développée en forêt de Chailluz, l’équipe poursuit un travail archéologique d’inventaire de ces bornes, de tous les autres vestiges anthropiques et d’analyse historique de l’usage des espaces forestiers depuis 300 ans pour mieux comprendre leurs conséquences sur notre environnement actuel et transmettre cette connaissance au grand public.

  Équipes de recherche concernées :
- Philippe Barral, professeur d’archéologie, Chrono-environnement
- Jean-Louis Bernard, ancien ingénieur du Ministère de l’équipement, archéologue et historien bénévole
- François Briand, collaborateur bénévole
- Daniel Daval, archéologue bénévole, président de l’Association de recherche et d'étude des sites archéologiques comtois (ARESAC), chercheur associé MSHE
- François Favory, professeur honoraire d’histoire ancienne et d’archéologie rurale ancien directeur de la MSHE, Chrono-environnement
- Catherine Fruchart, chercheuse contractuelle, docteure en archéologie, archéologue et historienne des milieux forestiers, MSHE, membre du conseil scientifique du Parc national des forêts (2020-2025) et du conseil scientifique du Parc naturel régional du Morvan
- Emmanuel Garnier, directeur de recherche au CNRS, historien de l’environnement, du climat et des risques naturels, Chrono-environnement, membre du conseil scientifique du Parc naturel des Ballons d’Alsace et de l’Office national des forêts (ONF)
- Joseph Gauthier, chargé de recherche au CNRS, archéologue, archéologie minière, Chrono-Environnement
- Thérèse Marmier, collaboratrice bénévole
- Pierre Moret, collaborateur bénévole
- Francis Pierre, collaborateur bénévole, chercheur associé LAMOP
- Albane Rossi, chercheuse contractuelle, docteure en archéologie/histoire rurale (XVI-XIXe s.)

La vie de l'action :



    Dernière mise à jour : 18/01/2022