Pôle 5 : Marqueurs oculomoteurs précoces de la maladie d'Alzheimer et de la dépression

Responsable : Eric Laurent

Télécharger la fiche de l'action

Cette action entend caractériser l'activité oculomotrice des patients atteints de la Maladie d'Alzheimer (stades précoces) et des patients atteints de dépression, dans une perspective de compréhension intégrée des affections et afin de concevoir une batterie de tests de diagnostic précoce.

Depuis fin 2009 un programme de recherche est en cours en région Franche-Comté, visant à analyser les comportements oculaires grâce à des techniques vidéo-oculographiques afin de caractériser, par des techniques non-invasives, des marqueurs précoces de la maladie d'Alzheimer. L'un des objectifs est notamment de discriminer cette dernière de pseudo-démences dépressives (des dépressions s'accompagnant de symptômes cognitifs).

Un des objectifs de l'action de recherche est de permettre de coupler ces méthodes d'analyse du comportement oculomoteur aux méthodes neuroscientifiques d'imagerie par résonance magnétique fonctionnelle et de stimulation magnétique transcrânienne. Ce projet s'inscrit dans un partenariat franco-germanique associant l'Université de Franche-Comté (Laboratoire de psychologie, CHU) et le Max-Planck Institute for Biological Cybernetics.

L'ensemble des recherches qui seront réalisées dans cette action doit nous permettre d'arriver à la caractérisation :

a) des marqueurs oculomoteurs de la maladie d'Alzheimer et de la dépression (et ainsi de mieux discriminer les deux maladies en particulier dans leurs phases précoces de développement),
b) d'un test composite standardisé servant à la fois des finalités fondamentales d'identification des recouvrements et des différences entre les affections du contrôle oculomoteur selon les maladies ; et des finalités appliquées pour le diagnostic précoce et l'orientation des soins,
c) des zones cérébrales impliquées dans le cadre de la neurodégénérescence prédictive d'une perte de capacité de contrôle oculomoteur (IRMf auprès des patients et TMS pour la simulation des lésions).

Résultats déjà obtenus :
Le travail entrepris a permis d'identifier des comportements oculomoteurs élémentaires altérés (Carvalho et al., 2014) et des stratégies de protection de l'humeur chez les patients dépressifs âgés (Noiret et al. 2015). Les données concernant la maladie d'Alzheimer sont en cours de traitement statistique.

Durée de l'action : 2009-2016.

twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés