Pôle 2 : Télédétection et épidémiologie en zone urbaine

Responsables : Jean-François VIEL

Télécharger la fiche de l'action

Depuis une vingtaine d'années, la télédétection et les SIG sont utilisés dans les domaines de l'épidémiologie des maladies transmissibles. La télé-épidémiologie repose sur les hypothèses que la distribution d'une maladie (ou de son vecteur, ou de son réservoir) est associée à son environnement, et que cet environnement peut être caractérisé à l'aide d'images de télédétection. Des développements récents ont porté sur le calcul de taux de maladies (incidences), nécessitant une estimation des populations à risque. En effet, si le numérateur (nombre de cas de la pathologie considérée dans une région donnée) peut souvent prétendre à l'exhaustivité (sous réserve d'un maillage suffisant de centres de santé), il n'en est pas de même des populations dans des pays où les recensements sont incomplets ou obsolètes (voire inexistants).

Cette recherche, sur laquelle est engagé un doctorat (2009-2012 financé par la Région de Franche-Comté), a donc pour objectif d'évaluer l'apport de données de télédétection à très haute résolution spatiale (satellite GeoEye-1 avec 50 cm de résolution, photographie aérienne avec 20 cm de résolution, et laser aéroporté [ou LIDAR, "Light Detection and Ranging"], associé au modèle numérique du terrain [MNT] avec 50 cm de résolution), pour estimer des populations humaines de petite taille dans le même cadre urbain. La pertinence des ces indicateurs sera vérifiée dans le calcul de taux d'incidence (cancers).

Durée de l'action : de 2009 à 2012.

twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés