Pôle 2 : Gestion des matières premières et implantation humaine autour du massif de la Serre (Jura)

Responsables : Annabelle MILLEVILLE, Luc JACCOTTEY

Le but général recherché est d'avoir une vision complète des extractions et de la diffusion des matériaux disponibles sur le massif de la Serre (petit horst granitique et gréseux au nord de Dole), et ce pour les différentes époques de la Préhistoire. La région de la Serre est une curiosité géologique dans le Jura calcaire. L'utilisation des matières premières locales semble jouer, dès le Paléolithique, un rôle prépondérant dans le choix des implantations humaines. Le Néolithique, par exemple, marque le début de l'exploitation des grès triasiques du massif de la Serre, principalement reconnus sur des meules, production encore active au 19ème siècle.

Le but de ce programme est d'obtenir une vision complète des extractions et de la diffusion des matériaux disponibles sur le massif pour les différentes époques de la Préhistoire.

Les principaux objectifs sont :

1) la caractérisation des matières premières disponibles et potentiellement exploitées par l'Homme ; les « pister » dans les collections archéologiques. Outre les grès et les granites, précédemment étudiés dans le cadre d'une prospection thématique (2005-2006), ces matériaux sont essentiellement les silex, mais il existe également d'autres roches comme les radiolarites et les quartz, utilisés pour la réalisation d'outillage au Paléolithique moyen ou comme percuteurs. Ainsi, cet objectif implique la poursuite des prospections sur le massif de la Serre et la cartographie précise des gîtes de matière première, et en particulier des affleurements de silex.

2) l'étude des implantations humaines, qui devra permettre de recenser l'ensemble des découvertes archéologiques pour chacune des périodes du Paléolithique à la Protohistoire, et d'évaluer leurs liens avec les matières premières locales. Elle permettra aussi de voir la part des matériaux locaux dans les collections. Il sera également possible de définir les différents types de productions par matière et de tenter de mettre en évidences les chaînes opératoires mises en œuvre. Des sondages et des datations pourront permettre de préciser la chronologie de certains sites, principalement des camps de hauteur et des grottes et abris. La reprise des collections d'une part et une campagne de datation radiocarbone d'autre part devront permettre de préciser la chronologie des sites fouillés anciennement.

3) la diffusion des matériaux du Nord-Jura sera évaluée à partir des collections régionales (musées, INRAP, SRA et prospecteurs), en commençant par les zones géographiques les plus proches. Dans un premier temps, une approche globale des collections sera faite pour isoler à l'œil nu les matières premières potentiellement issues du Nord-Jura, suivie de la confirmation des origines des matériaux par une étude pétrographique précise. La diffusion du matériel de mouture et de broyage, largement étudiée en Franche-Comté dans le cadre de la prospection thématique, s'est poursuivit en inventoriant les découvertes récentes.

Unité de recherche de rattachement du responsable de l'opération : INRAP Grand-Est-Sud et Laboratoire Chrono-Environnement, UMR 6249 du C.N.R.S., Besançon.

twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés