Pôle 2 : Anthropisation d'un milieu forestier : la forêt de Chailluz (Besançon)

Responsables : François Favory, Pierre Nouvel

Télécharger la fiche de l'action

L'action projetée est la poursuite de la recherche entreprise à partir de 2009. Cette approche scientifique du massif forestier n'intéresse plus seulement la Direction des espaces verts de la commune de Besançon, mais également le Service municipal d'Archéologie préventive, nouvellement créé par la Ville de Besançon. On rappellera en effet que cette action est une enquête pluridisciplinaire sur l'anthropisation d'un espace forestier de 1654 ha, en conjuguant les compétences des archéologues, ethnologues, géographes, historiens et des spécialistes des sciences de la vie et de la terre, botanistes, hydrogéologues et géopédologues, entre autres. L'action repose sur une collecte d'archives et de documents planimétriques et photographiques, un bilan des travaux universitaires, un recensement des informations relatives à la forêt, des prospections au sol. En outre, elle associe une couverture LiDAR, réalisée au printemps 2009, et des prospections de terrain, à vue et au détecteur à métaux, également entreprises à partir de l'automne 2009. L'imagerie LIDAR est particulièrement propice à la détection des structures anciennes fossilisées sous forêt, comme l'ont déjà démontré les travaux conduits en Europe sur les paysages fossiles antiques et médiévaux.
Cette action s'engage en réponse à la sollicitation de la Ville de Besançon et de sa Direction des Espaces verts, en charge, entre autres, de l'exploitation et de la valorisation de la Forêt de Chailluz.
Cet espace forestier, une des cinq premières forêts communales de France, composé majoritairement de feuillus, est déjà aménagé pour accueillir des chasseurs, des pratiquants de sports en plein air, des groupes scolaires invités à découvrir le milieu forestier et les animaux sauvages de Franche-Comté (Parc de vision animalier).
La forêt compte quelques monuments vernaculaires (deux sources ménagées, les fontaines Sainte Agathe et des Acacias, une lavogne dégagée récemment par les services municipaux, des aménagements fossoyés à identifier et des vestiges archéologiques (une chapelle et un village médiéval).
Le service municipal des espaces verts souhaite valoriser ces aménagements anthropiques et a sollicité à cette fin différents services en charge du patrimoine vernaculaire et archéologique, en leur rappelant l'absence – à vérifier et confirmer – de travaux scientifiques sur cette forêt, hormis les informations historiques mentionnées dans les travaux plus globaux sur la forêt comtoise de P. Gresser et de F. Vion Delphin, entre autres auteurs. Il attend des chercheurs de l'université et du CNRS une identification des structures déjà repérées, la collecte d'autres informations, leur datation, leur fonction.
Ainsi, un site médiéval, attesté en 1049 (capellam Sancti Gengulfi de villa Taloniaco : Fiétier 1973 : 221), a été repéré et localisé par les services municipaux chargés de l'exploitation de la forêt.
Une expertise sur les lieux début octobre 2006 a permis de localiser précisément les vestiges et de collecter un lot de tessons dont la datation livrera celle de l'occupation du village étagé en terrasses et dotée d'une chapelle dédiée à Saint Gengulf, dénommée dans les travaux contemporains des XIXe et XXe s. « ancienne église Saint-Gengoux de Tallenay ».

Il est possible d'envisager une enquête pluridisciplinaire sur l'anthropisation de cet espace forestier en conjuguant les compétences des archéologues, ethnologues, géographes, historiens et des spécialistes des sciences de la vie et de la terre, botanistes, hydrogéologues et géo pédologues, entre autres.
L'opération prévoit une collecte d'archives et de documents planimétriques et photographiques, un bilan des travaux universitaires, un recensement des informations relatives à la forêt, des prospections au sol.

Durée de l'action : de 2009 à 2015

Équipes impliquées :
- DRAC Franche-Comté
- Service régional de l'archéologie de Franche-Comté
- Service régional de l'archéologie de Lorraine
- UMR 6565 Laboratoire de Chrono écologie
- EA 2273 Laboratoire de Sciences Humaines
- Direction des Espaces Verts, Ville de Besançon

twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés