Retour sur la conférence «Dynamique des répertoires verbaux chez les étudiants algériens en mobilité universitaire en France»

actu20180122 Retourconf DynamiquerepertoiresverbauxAnne-Sophie Calinon et Nathalie Thamin, chercheures au CRIT (1), ont invité Mohammed Zakaria Ali‐Bencherif et Azzeddine Mahieddine de l’université Abou Bekr Belkaid de Tlemcen (2) pour une semaine de travail dans le cadre de l’action de recherche « Dynamiques spatiales, langagières, identitaires de la circulation migratoire étudiante » (3) qu’elles portent à la MSHE Ledoux. Le 11 décembre, les deux chercheurs algériens ont donné une conférence publique intitulée « Dynamique des répertoires verbaux chez les étudiants algériens en mobilité universitaire en France ». Retour sur la conférence de M. Z. Ali‐Bencherif et A. Mahieddine.
La mobilité internationale des étudiants connait un essor important en ce début du XXIe siècle et constitue, vu ses enjeux (impacts économiques et socioculturels notamment), un élément important des flux internationaux. D’un point de vue (socio)linguistique, cette mobilité géographique s’accompagne généralement d’une dynamique plurilingue dans la mesure où elle entraine un développement du répertoire verbal des individus. Cette double dynamique, spatiale et langagière, renvoie à une conception plus large de la mobilité linguistique, conçue comme un processus constitutif de constructions linguistiques et identitaires complexes de locuteurs pris dans diverses situations de pratiques socioculturelles. La conférence a interrogé la dynamique des répertoires verbaux chez des étudiants algériens en mobilité universitaire en France. A partir d’un corpus d’entretiens semi‐directifs, menés à différentes étapes du projet migratoire (avant et pendant la mobilité), les chercheurs ont présenté quelques résultats d’une analyse centrée sur l’usage des expressions idiomatiques et courantes prises comme indicateur d’une mobilité linguistique qui se manifeste dans et par le discours. Pour un étudiant de langue étrangère, l’appropriation de ces expressions constitue, en effet, un grand pas dans le développement de sa compétence communicative et dans l’acquisition d’un sentiment de confiance et de sécurité lors des échanges avec les natifs.

(1) Centre de recherches interdisciplinaires et transculturelles
(2) Laboratoire Dynamique des langues et discours en méditerranée (DYLANDIMED), université Abou Bekr Belkaid, Tlemcen, Algérie
(3) L’action est conduite en partenariat avec Katja Ploog du Laboratoire ligérien de linguistique (LLL), CNRS université d’Orléans et le laboratoire DYLANDIMED, université Abou Bekr Belkaid.

CNRS filaire N UFC 2L N UBFC N RnMSH N
twitterYoutube
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés