Psychologie et prestidigitation

 
Responsable(s) : André Didierjean (laboratoire de psychologie)   P5 A2 Psychologie prestidigitation 
   
Financeurs :  
Durée de l'action : 2016-2021  
   
 
Les prestidigitateurs trompent souvent les sens du spectateur en s'appuyant sur certaines limites de leurs processus cognitifs. Ils usent en cela d'une connaissance intuitive mais millénaire de la cognition humaine. Dans le cadre de cette action nous nous proposons de mettre en relations magie et psychologie. Étudier les « recettes » psychologiques des magiciens offre non seulement un terrain original d'étude des processus cognitifs, mais également la possibilité de peut-être découvrir des processus encore méconnus.
Nous poursuivrons deux buts en parallèle :
- Tout d'abord nous développerons des travaux visant à étudier expérimentalement les mécanismes psychologiques sur lesquels s'appuient les magiciens. Nous étudierons plus particulièrement dans un premier temps le détournement d'attention, les phénomènes d'anticipation perceptive et la « fixation attentionnelle ».
- À la fin du XIXe siècle, le père fondateur de la psychologie scientifique, Alfred Binet, a déjà étudié expérimentalement dans son laboratoire de la Sorbonne certains des processus utilisés par les magiciens. Un deuxième objectif de cette action sera d'effectuer des recherches historiques sur ces premiers travaux.
Pour réaliser cette action nous travaillerons avec un prestidigitateur engagé dans la réalisation d'une thèse (Cyril Thomas), également avec l'un des spécialistes de l'histoire de la psychologie, le professeur Serge Nicolas de l'université Paris 5, spécialiste des travaux de Binet, ainsi qu'avec un collègue étranger travaillant sur cette même thématique : Pascal Gygax de l'université de Fribourg (Suisse). Des premiers contacts sont également pris pour, en cours d'action, collaborer avec l'unique chercheur travaillant exclusivement sur les liens entre la psychologie et la prestidigitation : Gustav Kuhn de l'université de Brunel à Londres.
Cette action devrait déboucher sur des articles, expérimentaux, théoriques et historiques, ainsi que sur la publication d'un ouvrage à destination du grand public.

  Équipes de recherche concernées :
Laboratoire de psychologie, UFC

Publications :
- Gygax, P., Thomas C., Didierjean, A., & Kuhn, G. (2019). Are women perceived as worse magicians than men? Gender bias when evaluating magic tricks. Social Psychology Bulletin

- Thomas, C., Didierjean, A., & Kuhn, G. (2018). It is magic! How impossible solutions prevent the discovery of obvious ones? The Quarterly Journal of Experimental Psychology.

- Thomas, C., Didierjean, A., & Kuhn, G. (2018). The Flushtration Count Illusion: Attribute substitution tricks our interpretation of a simple visual event sequence. British Journal of Psychology.

- Thomas, C., Didierjean, A., Maquestiaux, F., & Goujon, A. (2018). On the Limits of Statistical Learning: Intertrial Contextual Cueing is Confined to Temporally Close Contingencies. Attention, Perception, & Psychophysics.

- Thomas, C., & Didierjean, A. (2016). The ball vanishes in the air: Can we blame Representational Momentum?  Psychonomic Bulletin & Review, 23, 1810-1817.

- Thomas, C., & Didierjean, A. (2016). Magicians fix your mind: How unlikely solutions block obvious ones.  Cognition, 154, 169-173.

- Thomas, C., Didierjean, A., & Nicolas, S. (2016). Scientific study of magic: Binet's Pioneering approach based on observation and chronophotography. American Journal of Psychology, 129, 315-328.

- Thomas, C., & Didierjean, A. (2016). No need for a social cue! A masked magician can also trick the audience in the vanishing ball illusion. Attention, Perception & Psychophysics, 78, 21-29.

- Thomas, C., Didierjean, A., Maquestiaux, F., & Gygax, P. (2015). Does Magic Offer a Cryptozoology Ground for Psychology? Review of General Psychology, 19, 117-128.
    Dernière mise à jour : 15/11/2019

twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2017 MSHE Ledoux. Tous droits réservés