Définir la Détresse existentielle: enjeux, pertinence et limites

Atelier
2021_12_02-03_Atelier_AIDE_humanites_medicales_
Date: 2 décembre 2021 - 3 décembre 2021

Atelier interdisciplinaire dans le cadre de l'action «Humanités médicales» portée par Sarah Carvallo à la MSHE en collaboration avec la Plateforme nationale pour la recherche sur la fin de vie, le laboratoire Logiques de l'Agir et le pôle Autonomie - handicap du CHRU de Besançon.   2021 12 02 03 Atelier AIDE humanites medicales
   
La Détresse Existentielle (Existential Distress) est une forme extrême de vulnérabilité. Cette catégorie développée par la recherche internationale en médecine palliative désigne en effet une forme extrême de souffrance, distincte de la douleur physique ou psycho-sociale. Depuis les années 2000, les articles sur la Détresse Existentielle se sont multipliés et elle correspond aujourd’hui à un champ spécifique de la recherche internationale en soins palliatifs. 
Cette détresse peut faire perdre nos repères identitaires, nos certitudes sur le monde et remettre en cause l’intérêt et le sens même de notre vie, en posant la question existentielle du suicide (pourquoi vivre plutôt que mourir ?), mais aussi la question spirituelle et eschatologique des croyances. Ces interrogations métaphysiques posent problème aux équipes soignantes qui ont pour mission d’accompagner la fin de vie et ne sont pas formées à prendre en charge cette dimension existentielle et spirituelle de la souffrance des patients faisant face à la mort. Dans le contexte de nos sociétés contemporaines, la compréhension et l'évaluation de la détresse existentielle ouvre donc des enjeux importants sur la fin de vie et soulève des attentes philosophiques de la part des soignants.
 
    © Jacky Frossard
Programme    

 

Lieu
MSHE Ledoux
Contact
twitterYoutubeFacebook
Annuaire
de la MSHE
Contact : - 03 81 66 51 51
© 2021 MSHE Ledoux. Tous droits réservés